La structure

Le Conseil National de Transition de France est depuis l’origine composé de citoyens ordinaires, dont des juristes internationaux expérimentés, ayant conscience de l’urgence à agir.

Toute personne intègre et de bonne volonté peut en faire partie.

Certains, après tant d’efforts se sont mis un peu en retrait, d’autres poursuivent maintenant en soutenant tous les mouvements de révolte au travers de ce Conseil National.

Déjà la liste initiale s’enrichit de nouveaux responsables issus de tous les mouvements, organismes, corporations… décidés à revendiquer le droit légitime de ce Conseil National de Transition. Certains d’entre eux sont aussi des leaders de mouvements citoyens…

Toutes les organisations régionales participent à la structure générale par des « Groupes de compétences » qui permettent à chacun de mettre son savoir au service de la communauté.

Pour rester dans ce symbolisme d’humanisme que nous avions lancé, nous conserverons l’emblème d’un rond vert, mais agrémenté, de la balance de la justice supportée par des lauriers indiquant que le peuple est bien le souverain de la nation, ou de la semeuse symbolisant depuis longtemps la France profonde.

Forts des nombreux citoyens qui nous ont rejoint depuis le 14 juillet, ce sera désormais au nom du Conseil National de Transition que seront entreprises les opérations visant à mobiliser tous les mouvements, tous les Français, pour participer à ce mouvement de revendication de nos droits légitimes tels que décrits par la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen » de 1789, fondatrice de la France moderne et plus haute autorité juridique de la constitution.