NOUS LE C.N.T.F

Si nous parvenons à prendre le contrôle des institutions du pays, il nous faudra le temps de mettre en place les actions de bon sens réellement démocratiques, assurer la continuité du fonctionnement du pays (économie, sociale, etc.).

Nous avons donc d’ores et déjà – non pas un programme en tant que tel – mais une série de mesures urgentes qui visent à améliorer le fonctionnement de toutes les institutions ansi que tous les citoyens.

LES MESURES

METTRE EN PAUSE LES DÉCISIONS : (Prendre le temps de la réflexion).

Bien sûr, à l’instar de beaucoup, nous pensons qu’il est indispensable de sortir de l’Europe, de l’Euro, de l’OTAN… si nous voulons conserver notre souveraineté et redresser notre pays. MAIS CE N’EST PAS À NOUS D’EN DÉCIDER ! C’est à l’ensemble des Français de le faire, munis des vraies informations quant aux implications et aux conséquences que nous subissons déjà.

En revanche, et là c’est le rôle de ce Conseil, il devra garantir aux Français le cadre propice à la réflexion qui leur permettra de prendre les décisions majeures sur les sujets essentiels engageant nos vies et celles de nos enfants.

Pour que le peuple puisse décider en toute connaissance de cause, ce Conseil doit lui en fournir les moyens par:

– La paix sociale

– La sécurité

– L’information

– Le référendum

La paix sociale concerne surtout l’aspect économique. Le stress permanent de la « fin de mois » n’est pas favorable à une réflexion sereine. L’octroi d’un revenu universel va donc libérer de cette pression en fournissant à la France le souffle économique dont elle a besoin pour relancer son économie. De plus, cette paix économique réduira la délinquance et offrira cette sécurité des personnes indispensable à la qualité de vie

La sécurité, c’est avant tout la profonde certitude de disposer du droit de son propre futur, c’est-à-dire d’être garanti d’une véritable justice par une autorité de l’état qui appartient à chacun et non à une petite caste imposant sa loi aux autres. L’impossibilité de corruption, tant au sein de cette autorité que des organes de gestion du pays, garantit de vraies informations, or c’est l’un des points essentiels : comment aujourd’hui ne pas douter de tout ? Tant de désinformations, de nouvelles tronquées, de manipulations médiatiques… il faut que nous retrouvions confiance ! Confiance en nos institutions, en nos informations, en l’intégrité de tous ceux qui participent à la gestion du pays. Ce complet renversement est aussi essentiel à notre qualité de vie que la paix sociale.

L’information vraie est une base fondamentale de la juste réflexion. Une chaine de TV non financée par les multinationales pourra offrir à des journalistes indépendants, donc véritablement impartiaux, l’opportunité de laisser s’exprimer tous ceux qui sont aujourd’hui écartés des grands médias parce que dénonçant des malversations mettant en cause les intérêts de ces multinationales. On verra donc des débats sur tous les sujets brûlants, depuis la réalité de la dette à l’efficacité des vaccins, en passant par les nombreux systèmes de gestion autres que la république… autant de sujets qui ouvriront les yeux de beaucoup et permettront qu’une nouvelle conscience s’éveille, conscience utile aux décisions qui seront à prendre.

Référendums :   (Nous avons tous notre mot à dire).

C’est si simple et évident que nous devons nous demander pourquoi nous avons accepté si longtemps d’en laisser quelques-uns nous imposer leurs lois. Un pouvoir dont nous avons constaté qu’ils ne l’utilisaient qu’à des fins personnelles de profit et de pouvoir.

Le référendum doit être beaucoup plus utilisé non seulement pour les décisions nationales, mais également pour les questions locales. Le pouvoir doit être décentralisé et rester proche des citoyens. Nos futurs représentants, aussi compétents qu’ils soient, et quel que soit le mode de gouvernance, doivent pouvoir consulter les citoyens pour le bien-être de tous.

A l’heure où la technologie nous en offre toutes les possibilités, nous devons exercer notre droit humain le plus élémentaire : celui d’organiser nous-mêmes notre société en ayant pour but essentiel ce qui est le fondement même de notre nature : vivre dans le bonheur notre passage sur cette terre.

Votons pour nos lois et non pour des hommes qui nous imposeront les leurs. C’est ce concept qui changera profondément la nature de notre société !

Si ce Conseil National met tout en place pour permettre au peuple de s’exprimer et de décider, c’est pour enfin lui offrir la garantie qu’aucune décision importante concernant la nation ne se fera sans référendum. Travail, immigration, guerres, lois, etc. tous les sujets majeurs ayant des répercussions sur la vie de chacun doivent être décidés par des référendums, après que toutes les véritables informations aient été fournies.

C’est donc une SUSPENSION que va mettre en place ce Conseil. C’est-à-dire suspendre tous les engagements et paiements jusqu’à ce que les Français prennent eux-mêmes la décision (paiements à l’Europe, règlements des intérêts de la dette, OTAN, ONU, etc…)

Cette suspension des divers paiements seulement justifiés par des accords pris par les politiciens, permettra de disposer des fonds nécessaires au lancement d’un revenu universel. La suspension de l’implication de notre armée dans des conflits qui nous sont étrangers enverra un message de paix très puissant à tous les pays du monde. La suspension de l’application des traités européens libérera l’agriculture et l’économie…

REVENU UNIVERSEL :

La paix se fera dans le partage.

Le fait de suspendre les paiements en attendant la décision du peuple libérera une disponibilité importante, à laquelle s’ajouteront les résultats de l’audit, l’absence des prélèvements et privilèges politiques, la cessation des faux travaux, des fausses subventions, des dépenses inutiles, l’établissement d’une fiscalité juste pour les grandes entreprises, etc. etc. Cette somme importante qui ne sera pas versée aux banques sera donc disponible pour les Français. Elle sera utilisée de la manière à la fois la plus juste (partage entre tous les Français) et la plus logique en l’utilisant pour relancer l’économie et en finir avec le chômage.

Cet article récent du Nouvel Observateur illustre un concept ancien que les politiciens n’ont jamais voulu mettre en place car il obligerait à un partage des richesses que pour l’instant ils s’accaparent pour leur seul profit.

Au bas mot, les premiers calculs indiquent qu’un minimum de 2.000 euros par personne et par mois pourraient être versés à chaque Français de plus de 16 ans durant cette période de transition. (estimée entre 1 et 3 ans). C’est donc une base minimum de 1.500 euros que ce Conseil National de Transition mettra en place peu après sa prise de fonction.

Ce revenu universel sera conforté par une autre mesure qui assurera sa pérennité tout en permettant une meilleure gestion de la société en supprimant la plupart des impôts et taxes tout en restaurant l’environnement : la TVA flexible (expliquée en détail dans l’ouvrage « rendez-vous »).

AUDIT :

Rétablir la vérité.

Par ailleurs, il n’est que trop urgent de réaliser un audit sérieux durant ce temps : où passent toutes les subventions ? Pourquoi tant de financements vont à certaines associations plutôt que d’autres ? Comment de grandes entreprises peuvent-elles « au grand jour » escroquer tant de gens, sans être le moins du monde inquiétées par la justice ? Ne faudrait-il pas examiner de près tous ces grands travaux de l’état qui échoient inexorablement toujours aux mêmes grandes entreprises ?, etc. etc.

N’est-il pas temps de « mettre tout à plat » ? De permettre à tous les Français de connaître enfin la vérité sur tous les sujets ? D’ouvrir tous les dossiers secrets ? D’éclairer la mort de Coluche comme celle de nombreux « suicidés », juges, gendarmes, policiers ayant voulu trop en savoir ? N’est-il pas temps d’enfin assainir notre société pour laisser nos enfants partir sur des bases éthiquement propres ?

Cet audit ne pourrait-il pas être une belle opportunité de réconciliation nationale en utilisant des compétences diverses qu’on pourrait associer pour le bien de tous ? Un juge d’instruction appuyé par un expert comptable dirigeant de nombreuses équipes de chercheurs qui investigueraient toutes ces institutions, sociétés, associations, entreprises,etc. liées à l’état, ne mettrait-il pas au jour de nombreuses escroqueries, malversations, abus… De telles équipes ne pourraient-elles associer des chefs d’entreprises, artisans ou commerçants à la retraite avec des jeunes de banlieue (très forts pour déceler les vices) et des représentants de l’ordre ou des militaires ? Situation qui aurait l’avantage d’effacer les fausses différences, d’ouvrir à chacun la connaissance, donc la compréhension, de l’autre, de réintégrer tout le monde dans une société que tous participent à construire…

Un travail énorme, mais aussi nécessaire que plaisant dans la mesure où tout cela se ferait publiquement, où tous les scandales seraient étalés sur la place publique, depuis les manipulations économiques, jusqu’aux organismes de formation ou sociaux qui ont toujours su encaisser des subventions royales mais n’ont jamais aidé ni formé personne !!! Et quelle magnifique opportunité pour tous les jeunes de France, sans distinction, de s’intégrer dans la société à titre égal, en ayant d’un coup une connaissance réelle de « comment tout cela fonctionne ». Une intégration qui, ajoutée au revenu universel fera disparaître de nos rues l’insécurité, la délinquance…

Et pour affermir cette réconcilation nationale, une amnistie générale de tous les délits mineurs sans violence, de tous les retraits de permis ou de points sans accident, de toutes les injustices commises au nom de la « loi »… la liste est longue !

Nous sommes tous différents mais nous voulons tous le Bien, pour nous, pour nos familles, et, pourquoi pas, pour nos voisins et tous les autres… ALORS NOUS SOMMES TOUS UNIS et devons faire front aux manipulateurs qui essayent de nous diviser au nom d’idéologies, de religions, ou pour quelque motif que ce soit ! Nous y sommes parvenus à quelques milliers dans ce mouvement, sans moyens et en très peu de temps, alors c’est à notre portée de main à tous!