boycotter la société de consommation

Un nouveau concept de société humaine Forums ACTIONS RESISTANCE boycotter la société de consommation

Ce sujet a 5 réponses, 5 participants et a été mis à jour par  David LANDELLE, il y a 1 mois et 1 semaine.

  • Auteur
    Messages
  • #1561446

    Merle
    Membre

    Bonjour,
    Je pense à une action qui pourrait être forte et qui consisterait à boycotter en consommant le moins de produits possible surtout ceux venants de grandes surfaces et des produits non fabriqués en France.
    Par cette action les taxes telles que la TVA ne rentrerait plus aussi vite dans les caisses et donc pourrait avoir un effet négatif sur la croissance ainsi que les finances de l’état qui ne cherche qu’à ponctionner encore plus les petits revenus.

    Voilà imaginons quelques millions de personnes suivaient cette idée durant plusieurs semaines, cela pourrait être une façon de mettre le pouvoir en place à genoux.

  • #1629133

    ******
    Membre

    Bonjour,

    C’est beau d’imaginer. Le boycotte, c’est une arme puissante qui fonctionne. Ce n’est plus à démontrer. Tu le pratique au quotidien ? C’est bien, moi aussi ! La majorité des gens ne le font pas, ce qui clos définitivement l’idée et le débat qui va autour. Par concept, pour qu’un boycotte arrive à tuer une entreprise par exemple, il faut qu’une majorité voire un pourcentage très significatif des clients n’achètent plus.
    Donc oui, “si les autres faisaient comme nous”. Mais ils ne le font pas, alors tu proposes quoi ? Rien. Car tu ne peux pas choisir à leur place. Juste continuer ce que tu fais déjà à titre personnel.
    Je ne peux rien répondre à ton rêve “imaginons que des millions…” Car je suis UNE, pas les millions qui bloquent ton rêve en n’y participant pas.

    Tout au plus, je peux éventuellement partager avec toi des nouvelles pistes, des actes de boycotte que je pratique :

    – J’achète mes fringues chez Emmaüs. Ils sont d’occasion mais parfois comme neuf, encore étiquetés avec le prix magasin. Je suis bénévole là-bas les samedis. Je tiens la vente et je tris en réserve. Certaines personnes n’osent pas se rendre à Emmaüs, persuadés que c’est réservé aux plus démunis. Hors, la clientèle est la même que dans une brocante : Tous types de gens ! Des bourgeois cherchant des objets décos aux brocanteurs en passant par l’ouvrier classe moyenne, l’étudiant fauché ou l’immigré polonais. Nos prix sont fermes et définitifs, pas de négociation puisque c’est un acte d’achat solidaire qui permets à la communauté Emmaüs de vivre. Mais sache qu’un pantalon c’est 4€… qu’il vienne de chez kiabi ou Levi’s, c’est la même ! Ce qui est déchiré ou taché n’est de toute façon pas présenté en rayon. Plus jamais je n’ai acheté un seul vêtement neuf dans un magasin ! Sauf les sous-vêtements et chaussures par mesure d’hygiène. Même les soldes ne permettent pas de faire autant d’affaires que chez Emmaüs. Pour 20€ j’ai 7-8 articles et je ne fais pas tourner les grandes enseignes qui exploitent les gens dans le “tiers-monde”. Emmaüs c’est valable aussi pour les livres, la vaisselle, les meubles et l’électroménager. Pensez-y !

    – Je ne mange JAMAIS fast-food. Que ce soit l’enseigne américaine Mac Donald’s ou bien Quick, peu importe. Je n’y mets pas les pieds. Ni Kebab et si je veux une pizza, je la fais maison.

    – Je ne fume pas. Ni shit, ni clope, rien. Je ne bois pas d’alcool sauf vin rouge très occasionnellement si j’invite. Je le prends au caviste de mon quartier qui vends du bio, pas au supermarché.

    – J’achète mes fruits et légumes frais de saison à la coopérative bio de ma ville. Je m’arrange pour donner la priorité au local en lisant bien la provenance sur les étiquettes. A Saint-Malo c’est facile car ils jouent bien le jeu. Les légumes viennent d’agriculteurs Malouins ou de la Baie du Mont-Saint-Michel (50km) ce qui reste très correct niveau distance. Je goûte à des variétés superbes qui m’étaient inconnues !

    – Le seul poisson que je mange, je le pêche ! Je n’en ramène jamais plus que ce que je peux manger. De toute façon, je n’ai pas de congélateur. Alors oui, apprendre à pêcher/chasser/jardiner/tricoter (au choix) sont des actes de boycotte. Si je reviens bredouille et que j’ai des invités, je vais chez mon petit poissonnier de quartier. Il est ravi. Hors invitation, je ne mange ni viande ni poisson. Ce sont des mets de luxe. Les mettre à l’honneur que ponctuellement, c’est aussi leur redonner de la valeur. Dans bon nombre de pays, on ne mange de viande que pendant les fêtes.

    – Je boycotte les écrans ! Mon téléphone est basique et ne sert qu’à appeler/recevoir appels et quelques SMS. J’ai une connexion internet qui me sert qu’à consulter éventuellement mails, compte bancaire ou chercher une adresse. Forfait à 15€ bien suffisant. Pas d’Iphone, tablette, etc…
    Le PC, je n’y passe pas ma vie ! Pas de Facebook ni autres réseaux sociaux. Boycotter le “tout virtuel” c’est préserver son intellect et sa forme physique ! Je préfère de loin aller à mon cours de musique, cuisiner, faire mes 4h30/semaine de sport ou me rendre au cinéma (un écran ok, mais ENSEMBLE) et à la médiathèque plutôt que de glander sur des jeux débiles PC ou console. Eteignez-vos écrans et vous verrez le temps libre fou que vous libérez pour des activités manuelles et intellectuelles bien concrètes et pour des rencontres !
    Je n’ai pas de TV ! Je ne paies donc pas la redevance et ne suis pas exposée à la propagande télévisuelle.

    Le boycotte peut aussi être immatériel : Boycotte d’un comportement néfaste ou boycotte de fréquentations peu recommandables car néfastes pour son bien-être.

    – Je boycotte les gens toujours défoncés ! Ceux qui vivent dans l’addiction d’une drogue, devenu seul centre d’intérêt de leur existence. Je ne donne pas suite à leurs invitations. Je les fuis pour ne pas perdre mon temps. Ils sont dans un état maladif dont je ne peux pas être la sauveuse.
    – Je boycotte la méchanceté gratuite ! Exemple : Je trouves qu’intel a un physique disgracieux ? Je ne suis pas obligée de le dire, même à une tiers personne ! ça n’apporte rien de positif à qui que ce soit !
    – Je boycotte au maximum mes propres préjugés. “Les hommes ceci”, “les femmes cela”. Toutes ces expressions toutes faites que l’on répète par habitude de les entendre.

    Cela peut paraître con, mais le boycotte immatériel joue un rôle important dans une société ou le marketing pour nous faire acheter, joue aussi sur nos émotions et nos visions des choses, nos rapports aux autres.

    Un boycotte peut tuer une entreprise, mais aussi une idéologie néfaste !

  • #2909337

    foucher
    Membre

    bonjour
    beaucoup de personnes se sont perdu avec le temps
    j’ai parlé a beaucoup de personnes je parle des citoyens du peuple qui n’ont pas fait trop d’étude…
    cela ne veux pas dire qui ne sont pas capable de comprendre
    donc il faut expliquer simplement avec le plus de pédagogie
    exemple un grand nombre crois que la constitution et les droit de l’homme sont deux choses différente
    en autres comme notre ami Eric qui sais expliquer simplement des choses que l’on pourrais croire compliquées
    alors que bien expliqué tout les humains sont capable de comprendre
    merci

  • #3069889

    Bejou
    Membre

    ce n’est pas les 30 personnes du CNT qui vont faire quelque chose d’intéressant.
    Un boycotte demande des milliers de personnes pour que cela soit efficace.
    Il serait mieux de ne pas faire rire le public en disant n’importe quoi et en essayant d’être posé et sérieux.
    C’est comme cela que le CNT aura quelque crédibilité.

  • #3086060

    Bejou
    Membre
  • #3175899

    David LANDELLE
    Modérateur

    Boycotter aussi le paiement électronique, et surtout le sans-contact prélude au puçage intradermique humain (l’usine de Thalès Mérignac est en production pour pucer les européens)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.