Liste des experts

Pour assurer la meilleure gestion du pays durant cette transition, des experts seront nécessaires dans tous les domaines. Là encore, il faut des gens ayant démontré leur connaissance des problèmes réels. Ce sont donc les citoyens informés des réseaux sociaux qui les ont déterminé : fin 2015, le CNTF a offert sur les réseaux que tous les citoyens puissent eux-mêmes offrir leurs choix. Aucune sélection n’a été réalisée. Tous les noms suggérés ont été offerts aux votes de tous. Plus de 5.000 participants ont voté pour les uns ou les autres. Tous les noms suggérés ayant obtenu plus de 50% d’appréciations positives figurent sur la liste ci-dessous.

Ces personnes ne sont pas pour l’instant au CNTF, elles seront « invitées » à participer concrètement à la gestion du pays pendant cette période de transition, dans la branche où ils sont spécialistes : Santé, communication, géopolitique, sociologie, Education nationale, Forces armées, Economie, etc.

ABERKANE  Idriss ;  AIGRAIN  Philippe  ; ALLÈGRE  Jade ; ALVAREZ  Céline ; ARSAC  Sébastien ;  BARDOT  Brigitte ; BELGHOUL  Farida  ; BELPOMME Dominique ; BENAJAM  Alain ; BENAMRAN  Bruce  ; BERLINGEN  Flore  ; BERRUYER  Olivier ; BIGARD  Jean-Marie ; BLOT Yvan ; BONNARD Fabrice ; BORINGER Richard  ; BOURCIER de CARBON  Philippe  ; BOURGUIGNON  Claude ; BOUVERESSE  Jacques ; BRUSSET  Franck ;  BURENSTEINAS  Patrick ; CADELLI  Manuela ; CARRÈRE Jean-Claude ; CASASNOVAS  Thierry ;  CHAROLLOIS  Gérard ; CHENG  François ; CHOUARD Etienne ; COHEN  Jacob ; COMBY  Bruno ; COURSIER  Jean Gl  ; DANGLEHANT  François ; de BASQUIAT Marc ; de CLOSETS  François ; de LORGEVIL  Michel  ; de MONTGOLFIER  Eric ; de STEPHANO  David  ; DEJOURS  Christophe  ; DELÉPINE  Nicole  ; DESEILLE  Michel ; DOGNA  Michel  ; DUPONTEL  Albert ; DUPORTET  Xavier ; ESCOFFIER  Eric  ; FILIOL  Eric  ; FILLIOZAT  Isabelle ; FLEURY  Cynthia ; FRIOT  Bernard ; FRIOT  Bernard  ; GALLAND  Jean-Pierre ; GARNIER MALET  Jean-Pierre  ; GAUDINO  Antoine ; GENNESSEAUX  André  ; GIBAUT  Stéphanie ; GRIMALDI Nicolas ; GUILLEBAUD  Jean-Claude ; HAROUEL   Jean-Louis ; HÉRITIER Françoise ; HERNU  Patrice  ; HILLARD  Pierre  ; HUET  Claude ; JOSEPH Jean-Pierre ; JOVANOVIC  Pierre ;  JOYEUX  Henri  ; KEMPF  Hervé ; LAMBERT  Nicolas ; LAMOTTE  Régis  ; LAPIN  Luce ; LARROUTUROU  Pierre ; LATOUCHE  Serge ; LAURUT  Christian ; le MOAL  Claude ; LENOIR  Frédéric  ; LEPAGE  Franck  ; LEPRETRE  Christophe ; LEPRI  Jean-Pierre ; LUCET  Elise  ; MAILLAUD  Stan  ; MARTINEZ Antoine Gl ; MARTY Jérôme ; MEDA  Dominique  ; MESSAN  Thierry  ; MICHEL Alain ; MORO  Marie-Rose ; MUTOMBO  Grégory ; NATHIÉ  Franck ; OBERTONE  Laurent ; ONFRAY  Michel ; ORSENNA  Erik  ; OUAKI DI GIORNO Philippe ; PASCOT  Philippe  ; PETIT Jean-Pierre ; PEZE  Marie ; PIKETTY Thomas ; PIQUEMAL Christian  Gl  ; PUJOL  Sébastien ; RABHI  Pierre ; RAMA Yade ; RICARD  Matthieu ; ROBERT  Denis  ; SABATIER  Pierre ; SANNAT  Charles ; SAPIR Jacques ; SEBA  Kémi ; SERREAU Coline ; SIGAUT  Marion ; SINTOMER  yves ; SORAL  Alain  ; SOUBELET  Bertrand Gl ; SPIEGEL  Jo ; STEPHANOVITCH Yvan ; TAHHAN  Bassam  ; TAL SCHALLER Christian ; TAUZIN Didier  Gl ; TORRETON Philippe ; TREVIDIC  Marc ; VAN DEN TORREN Hubert ; VÉDRINE  Hubert  ; VERDIER Pierre Gl ; WERBER  Bernard  ; ZEMMOUR  Eric ;

Cette première liste n’est pas exhaustive : une opération similaire à celle de 2015 sera bientôt répétée.

La constitution française ayant été invalidée par les nombreuses modifications illégitimes des dernières années et la démocratie ayant été annulée par le décret de Manuel Valls du 5 décembre 2016, si des élections ont lieu hors d’un cadre légitime, cela revient à demander aux Français d’élire un dictateur qui pourra établir les règles à sa convenance.

La « souveraineté du peuple » est la base des Droits de l’Homme, reconnue par le Droit international et précisée par la charte des Nations-Unies. Hormis un gouvernement démocratique, la seule expression de cette souveraineté reconnue internationalement est un “Conseil National de Transition” composé de citoyens qui, par leurs investigations personnelles, ont commencé à découvrir les réalités et surtout l’illégitimité des gouvernants, et se sont réunis en ce Conseil. Ils sont plusieurs milliers à être aptes à y participer par leur connaissance de la situation réelle, dont quelques centaines ont déjà commencé à organiser le CNTF et participent à sa mise en place. C’est parmi ces milliers d’inscrits au CNTF que seront tirés au sort ceux qui complèteront ce Conseil.