Qu’est-ce que le Conseil National de Transition

Lorsqu’un peuple établit que ceux qui occupent le pouvoir sont illégitimes et ne respectent pas la démocratie, il est en droit de constituer un “Conseil National de Transition” qui pour être valide, doit effectuer une proclamation nationale, puis une déclaration à l’ONU. Le droit international ne prévoit pas un nombre requis de citoyens fondateurs de ce Conseil. Pour la Libye, ils étaient 3.  Au Yemen, ils étaient plus de 500. En France, nous étions environ 2.000.

L’illégitimité des dirigeants actuels

L’annulation de la démocratie :  entre la “déclaration des droits de l’homme et du citoyen”, française, et la “déclaration universelle des droits de l’homme”, de l’ONU, deux critères majeurs déterminent si un pays est en démocratie ou en dictature : 1) Le respect des droits individuels notifiés par le droit positif (déclaration des droits de l’homme et du citoyen 2) La séparation des pouvoirs. Si l’un de ces critères est bafoué, le pays n’est plus en démocratie. En France, les deux ont été abrogés !

La proclamation du Conseil National de Transition

La déclaration à l’ONU