Référendum National

Dimanche 2 avril 2017

” INSTAURER UNE TRANSITION “

OUI    NON

Non = maintenir le système actuel et accepter d’élire un nouveau maître qui nous soumettra à sa loi.

Oui = annuler les élections présidentielles par l’application des dispositions de la Transition :

Beaucoup de gens se sont résignés (“on n’en sortira jamais”, “on ne peut pas changer le monde”, “les politiciens font tout ce qu’ils veulent et on n’y peut rien”, etc.) et ne votent plus à des élections qui ne permettent en fait que de changer de maître. Le système de la république est tellement verouillé que seuls les politiciens agréés par les grandes banques et multinationales peuvent accéder aux fonctions qui permettront à ces organismes internationaux d’exploiter la population.

Cette impasse apparente n’est qu’illusoire: si le peuple le veut vraiment, il peut reprendre les rênes de son destin, mais cela ne peut être au travers du système qui est conçu justement pour empêcher un trouble-fête d’accéder aux fonctions décisionnaires. C’est pourquoi des politiciens qui se présentent aux élections (donc dans le cadre de la république) ne peuvent obtenir aucun résultat, à moins d’être aussi corrompus que les principaux. Certains le savent mais insistent pour pouvoir ensuite négocier  des avantages personnels en échange de “report de voix”, d’autres sont simplement ignorants des arcanes du pouvoir et des réalités du système.

Pour reprendre le pouvoir, un peuple n’a que peu de solutions:

  • Une révolution (révolte du peuple contre l’injustice).
  • Un conseil national de transition (usage du Droit lorsque les dirigeants l’ont enfreint).

Un Conseil National de Transition n’est pas un gouvernement, mais une Transition. C’est à dire un Conseil de citoyens assurant la gestion du pays durant le temps nécessaire au peuple pour rédiger la constitution qui établira les règles de fonctionnement de la Nation.

C’est une Transition préparée depuis quelques années par plusieurs milliers de citoyens particulièrement bien informés des réalités actuelles qui sera donc proposée aux Français par le référendum du 2 avril, en toute indépendance d’un pouvoir qui n’oserait pas prendre le risque de se voir remis en question et aurait toutes les raisons de craindre qu’une justice devienne indépendante.

Le résultat de ce référendum sera entériné par nous-même. S’il est positif, RIEN ne pourra plus empêcher la Transition de se mettre en place puisqu’elle sera devenue le jour-même le pouvoir officiel et ses dispositions immédiatement applicables.

Une brochure particulièrement explicative est le principal outil pour éveiller les Français encore mal informés. Son prix de 5 euros la rend accessible à tous et permet à nos membres de procéder à une large et facile diffusion.

Programme CNT 2017Exposé des violations du droit par les dirigeants, et du programme de la Transition.